Mood/lifestyle·Non classé

1er trimestre de grossesse : mon bilan

Sur le blog, en terme d’article dit « vie perso », j’en étais restée à « célibataire à 30 ans, and so what?« …

Les choses ont bien changé depuis! Quelques années viennent de s’écouler et sans transition le titre parle de lui même, j’attends un bébé depuis le mois de janvier! Sacré bon en avant non ?

Eh oui, c’est un grand tournant dans l’histoire de mon petit blog dans lequel je parlais essentiellement mode, beauté, et un peu cuisine. Mais un blog étant personnel, c’est normal qu’il évolue avec son auteur(e).

Alors faisons un rapide feedback pour resituer la « chose »:

Futur papa et future maman émettent mutuellement le souhait d’être des futurs parents dans un avenir assez proche.

Après multiples réflexions: est-ce le bon moment? Est-ce que ça va aller financièrement? Est-ce qu’on est prêt? Est ce qu’il ne faut pas attendre encore un peu? (Je vais vous épargner toutes les autres questions ).

La décision est finalement prise, oui c’est le bon moment, on y va !

Je stoppe ma contraception, les apéros ( tristesse mais il faut savoir ce qu’on veut) et environ 3 semaines après je commence à ressentir des changements. Je me dis que c’est surement l’arrêt de ma pilule qui me joue des tours, le temps que mon cycle reprenne un cours normal.

Mais quand même… Bizarre que cela perdure.. Voilà 15 jours que ma poitrine me fait mal et mes règles ne sont toujours pas là…

En attendant, j’ai une pêche d’enfer, je fais du sport, je dors super bien, et je commence à me poser des questions… Et si? …. Non… Impossible… Et pourtant, au fond j’en étais convaincue mais j’avais beaucoup de mal à y croire.

Un samedi matin, le verdict tombe, je suis enceinte!! Whaouh!! Incroyable mais vrai!

Et maintenant? Qu’est ce qui se passe? Qu’est ce qu’on fait? On va où?

Dès le lundi j’appelle le secrétariat de ma gynéco, RDV est pris dans 1 mois pour une première écho dite de « datation » qui permettra de confirmer ma grossesse.

Moi qui depuis l’arrêt de ma pilule avait un regain d’énergie, je me lève le matin avec la nausée, j’ai du mal à tenir debout dans la douche, et surtout j’ai FAIM, j’ai TOUT LE TEMPS FAIM! J’ai pourtant bien essayé de me caler avec une pomme ou une banane entre les repas mais ça n’était définitivement pas suffisant. J’avais besoin de manger à peu près toutes les deux heures la journée et cela malgré des repas déjà bien plus copieux que d’habitude.

Heureusement ces fringales n’ont pas durée très longtemps, je dirais à peu près 15 jours. Ensuite j’ai pu reprendre une alimentation plus ou moins normale, avec bien entendu les restrictions qu’on impose à une femme enceinte.

Les nausées quant à elles ont duré un peu plus longtemps, un bon mois et demi et cela m’arrive encore aujourd’hui d’être barbouillée, mais c’est plus rare.

Côté sport, j’ai tenté de faire quelques séances à la maison, mais j’étais vite K.O, du coup je n’ai pas insisté… J’ai plutôt écouté mon corps qui me demandait du repos.

Le premier RDV avec la gynéco est arrivé, c’est aussi celui de la toute première écho. J’étais tellement impatiente!

Malgré le COVID, le papa pouvait m’accompagner et partager ce beau moment avec moi. Celui où on allait pouvoir observer notre petite myrtille pour la première fois. Je dis myrtille car dés l’annonce de ma grossesse, j’ai téléchargé une application sur mon téléphone pour femme enceinte. A chaque semaine de grossesse, le bébé est représenté par un fruit. Au final, à l’écran c’était un petit haricot qui bougeait déjà!

Nous sommes ressortis tout contents et nous réalisions enfin après avoir vu ce petit être de 22 mm que nous allions devenir parents.

Suite à ce RDV j’ai eu droit à ma prise de sang, un test urinaire qui vont devenir mensuel et une prise de RDV avec une sage femme pour l’échographie du premier trimestre.

Durant ces trois premiers mois, je me suis aussi vue devenir beaucoup plus émotive et irritable. J’ai commencé aussi à me poser la question de savoir où j’allais accoucher, en hôpital? En clinique? Et surtout COMMENT ce petit être allait sortir de mon corps. Est ce que tout va bien se passer ?

Très souvent j’ai eu beaucoup de mal à dormir, au point de faire des nuits blanches, moi qui d’ordinaire n’ai jamais eu de troubles du sommeil. Même si mon ventre commence à peine à pointer son nez, je cale un petit oreiller pour dormir sur le côté.

J’ai commencé à me trouver à l’étroit dans mes vêtements. Bon voyons les choses du bon côté, c’est une bonne excuse pour acheter des fringues, mais compliqué en période de crise sanitaire quand tous les magasins sont fermés ( merci COVID). Du coup, la maison est devenue une plateforme logistique, je passe des commandes, j’essaye et je renvoie (souvent) ce qui ne va pas. A ce propos, avez-vous essayé le renvoi de colis par La Poste via votre boîte aux lettres ? C’est GE-NIAL.

Difficile en ce début de grossesse de prendre conscience des changements qui vont s’opérer sur votre corps, on ne peut plus tout à fait s’habiller comme avant! De mon côté, et après plusieurs tentatives, je vais abandonner l’idée de m’acheter un jean de grossesse que je trouve immonde sur moi, et vais plutôt opter pour des jupes et des robes à taille élastique pendant la saison Printemps-été.

En résumé ce premier trimestre a été rythmé par des hauts et des bas. J’avais lu que cette période n’était pas la plus agréable, et je le confirme. Cela n’a pas toujours été une partie de plaisir mais je ne vais pas me plaindre, je sais qu’il y a des femmes pour qui les trois premiers mois peuvent être très difficiles.

J’entre maintenant dans mon second trimestre. Nous connaissons déjà le sexe de bébé. Nous avons eu un premier pronostic lors de l’écho du premier trimestre qui a été confirmé lors de mon RDV mensuel avec la gynéco.

La suite au prochain épisode!

En attendant, prenez soin de vous.

Mood/lifestyle·Tendances

Célibataire à 30 ans? And so what?

J’ai 31 ans, bientôt 32, et j’ai les fesses entre deux chaises: je me sens un peu vieille et jeune à la fois.

Jeune parce que dans ma tête, quelque part, je suis restée bloquée à 27- 28 ans, j’ai du mal à réaliser que j’ai 30 ans tout juste passés (je ne pense pas être la seule dans ce cas ?!)

Je sors, je pars en weekend, j’ai une vie sociale plutôt cool. Je fais ce que je veux et n’ai de compte à rendre à personne.

Un peu vieille parce qu’à mon age beaucoup sont en couple, ont (déjà?) des enfants, une vie rangée avec les responsabilités qui vont avec… 

Et puis il y a l’entourage, ces gens qui vous aime, et qui ne veulent ( en théorie ) que votre bien : amis, famille, collègues. Ils me rappellent que j’avance dans l’âge ( quoi je ne vais pas rester jeune éternellement ??) et que je serais même peut être un peu en retard.. « Ben alors Dodo, comment ça se fait que t’es toujours célibataire? » Comme si j’avais la réponse à cette question… 

En fait j’ai remarqué qu’à 30 ans passés, si tu n’as pas de chéri, et pas d’enfant(s), ben t’as pas de vie quoi …

Non mais c’est quoi cette mentalité ??

célibataire à 30 ans

Je suis célibataire, je vis avec mon chien ( amour de ma vie ), j’ai mon travail, mon appart, mes amis, je paye mes factures comme une grande, et ça me va bien comme ça.

Mais… Oui il y a un mais… C’est qu’au bout d’un moment tu commences toi même à te dire que oui, il serait peut être temps de te poser et de songer à fonder ta petite famille. 

Ok mais avec qui ?? C’est pas si simple! 

Arrivée à trente ans, on attend beaucoup de toi, je crois qu’on appelle ça la « pression sociale  » ou ce fameux moule dans lequel tu dois rentrer pour être dans la « norme »: il faut que tu aies un job, mais pas seulement, tu dois avoir un bon job qui paye bien, vivre avec ton chéri qui lui aussi doit avoir une bonne situation. Si vous ne l’êtes pas déjà, il est grand temps de penser à devenir propriétaire (parce que la location ça va bien un temps), et avoir à minima un bébé en route. Ah oui et il va falloir aussi changer de voiture pour un monospace (le summum du cliché).. Terminée l’insouciance, il faut passer aux choses sérieuses !

Voilà en résumé si tu n’as pas tout ça, tu es grave à la bourre… Mais qu’est ce que tu fais bordel ???

Pourtant je me souviens qu’à 20 ans, j’avais ce plan dans la tête : « à 30 ans, je serai mariée ou au moins en couple et j’aurai des enfants. » Trente ans c’est un peu comme la « deadline« . En fait à vingt ans tu te dis qu’après trente ans tu seras vieux. 

Et pourtant, aujourd’hui j’ai 31 ans, je suis jeune et je ne suis pas encore prête. Non pas que je veuille fuir des responsabilités, j’en assume déjà beaucoup au quotidien. Mais je ne suis pas prête pour la vie à deux et pour ce que représente la maternité. Pour le moment je ne veux pas de cette vie où tu arrêtes de penser à toi, où tu dois penser aux autres en premier quoi que tu fasses. Quand je parle des « autres », je fais référence au chéri, aux enfants, la petite famille quoi.

Cela peut paraître égoïste pour certains, peu importe je me sens tellement loin de tout « ça »… J’ai envie de vivre pour moi, de me trouver, et de savoir qui je suis vraiment. Qui je suis moi, et moi, seule.

Il y a quelques temps une personne très importante pour moi m’a dit, « mais tu n’as rencontré personne ? Personne ne veut de toi? Attention tu vas finir vieille fille « … Comme si finalement je devais accepter la première personne qui se présentait à moi. Mais au secours! Comment peut on encore entendre des choses pareils ? A mon oreille, ça voulait presque dire, vite vite il faut vite te caser avec n’importe qui et faire n’importe quoi!

Le problème aujourd’hui (et de tous les temps d’ailleurs), c’est qu’on te met dans la tête qu’à 30 ans, tu n’as plus le temps d’être exigeante, tu n’as plus le temps de prendre ton temps. « Attention à ton horloge biologique ma vieille ! »

La réalité est que je veux rencontrer quelqu’un qui me corresponde vraiment. Je ne veux pas accepter le premier qui voudra bien de moi sous prétexte qu’il est GRAND temps de se mettre en couple et parce que peut-être cette occasion ne représentera pas. Non, la vie réserve bien des surprises, il faut parfois être patient. Pourquoi vouloir forcer les choses à tout prix? En fait, je ne veux pas être en couple, juste pour être en couple. C’est la meilleure façon d’être malheureuse, et de se perdre.

Je me suis séparée il y a environ deux ans, après quelques années de vie commune, soit un an avant la « deadline »… Alors oui je me suis posée plein de questions quand je suis partie parce que je n’avais jamais habité seule. Je ne savais pas ce que c’était. Je me suis dit aussi mais « pourquoi j’ai pas eu d’enfant? C’était peut-être le moment. » Aujourd’hui quand je regarde en arrière, j’ai envie de me mettre des claques, parce que non, oh que non ça n’était pas le moment! Le moment n’est pas une question d’âge, mais une question d’être en accord avec soi.

A 31 ans je suis célibataire, je vis seule et j’aime ça. Ça m’a permis de prendre du recul et de savoir ce que je veux, et surtout ce que je ne veux pas/plus. Je ne dis pas que ça a été facile et que je me suis sentie bien dans mes baskets dès le début. Cela a été un vrai apprentissage.

Maintenant plus j’avance, et plus je ne me sens pas prête. Je ne veux pas rentrer dans ce « moule », pas maintenant. Peut-être le serais-je tout simplement quand j’aurais rencontré ma moitié?

En attendant, pas de pression et prenez le temps de vivre pour vous. 

Tendances

5 astuces pour mieux s’organiser

Pas facile de s’organiser au quotidien, tu te laisses vite déborder, le boulot te prend une grande partie de ton temps et de ton énergie. Arrivée au weekend, tu es souvent lessivée, et pourtant tu te retrouves avec toutes les corvées à faire (les courses, le ménage, le repassage) qui prennent une grande partie du weekend et qui ne te laissent finalement pas vraiment le moyen de l’apprécier 😦

Alors comment faire pour mieux s’organiser au quotidien et apprécier ses weekends?

mieux s'organiser.JPG

1# Tenir un planning de ses rendez-vous, ses activités, et faire une « to do list ».

Cela permet d’avoir une vue d’ensemble sur ta vie, ce que tu as à faire, et mieux les planifier. Surtout, cela va te permettre de prendre conscience de ton temps effectif. 

Pose toi les questions suivantes:

  • Comment vas-tu organiser ta semaine/ta journée?
  • Quelles sont tes priorités?
  • Quels sont tes objectifs?
  • Qu’est ce qui est important?
  • Qu’est ce qui est urgent?

Note, écris ces choses sur un carnet, un agenda que tu peux emmener partout avec toi.

Quand dois-tu te poser ces questions? La clé est l’anticipation. Plus tu anticipes, plus tu réduis les urgences, plus tu « sécurises » ton quotidien, moins tu cours dans tous les sens parce que tu sais exactement ce que tu as à faire et pourquoi tu les fais.

Personnellement, pour ce qui est de mon planning, je m’organise depuis peu avec un Bullet Journal. Si tu veux savoir de quoi il s’agit, c’est par ici!

Le but du planning est justement d’avoir une vision générale, et d’anticiper!

2# Fais tes courses en semaine.

Pourquoi laisser au week-end la corvée des courses? L’attente interminaaaable en caisse… Le monde qui grouille de partout, ces gens qui n’avancent pas… Tu connais hein? Alors pour t’éviter la fourmilière du supermarché le samedi, fais tes courses un soir dans la semaine…

Tu verras qu’il y a beaucoup de moins de monde, tu pourras te promener librement dans les rayons sans te faire bousculer, laisser ton caddie dans un coin et être presque sûre de le retrouver.

En clair, c’est moins de stress, moins d’attente à la caisse ;-). Donc un gain de temps! (Bon évite le vendredi soir aussi)…

De mon côté, je fais mes courses, le lundi, le mardi ou le jeudi soir… Les courses le samedi sont définitivement bannies!

Ou sinon, as-tu pensé au « Drive »?  Ces courses que tu peux faire sur internet. Tu as juste à aller les chercher ensuite à une borne spécialisée.

3# Prépare tes affaires la veille pour le lendemain.

On faisait souvent ça à l’école, cette méthode est encore d’actualité dans la vie active!

Ses avantages? Encore un gain de temps pour éviter de passer 3 plombes le matin devant son dressing à se demander « qu’est ce que je vais mettre aujourd’hui? » ; « Mais, où sont mes collants à pois ? J’étais sûre de les avoir rangés dans ce tiroir!! »

En préparant tes affaires la veille pour le lendemain, tu peux t’octroyer:

  • quelques minutes de sommeil en plus,
  • quelques minutes supplémentaires dans la salle de bain pour te faire des jolies boucles , un maquillage plus prononcé
  • un bon petit dej!
  • Une plus longue promenade pour le loulou/la louloute

4# Range tes affaires TOUS LES JOURS.

Pourquoi faire? Pour avoir un intérieur clean! Quoi de plus frustrant que de passer une matinée/ un après-midi le weekend à ranger, faire le ménage à fond, si c’est pour que dès le lendemain, ce soit le bazar dans la baraque? Quelques minutes de rangement et de ménage par jour seront beaucoup plus efficaces! On se sent mieux dans un appart, une maison rangée, ordonnée au quotidien. ET, on en aura moins à faire le week-end!

Moi je le fais souvent pendant la cuisson du repas le soir.

Je rentre du boulot, je file me détendre sous la douche, je commence ensuite à préparer le repas, et pendant qu’il mijote: je range les petites bricoles qui traînent, je passe l’aspirateur si nécessaire, je peux même lancer une machine (truc de ouf).

5# Prends soin de toi.

Réserve toi plusieurs moments dans la semaine pour te chouchouter, te consacrer à des activités que tu aimes.

Pense à faire un gommage du visage, du corps, un masque. Très important pour garder une jolie peau, un teint frais et lumineux.

Souvent, j’applique mon vernis le soir devant un film pour qu’il ait bien le temps de sécher avant d’aller dormir. Je ne sais pas pourquoi mais ça me détend.. Tout comme prendre un bain après une journée de M…. .

Une des clés pour être mieux organisée, et motivée à accomplir sa « to do list » est aussi de prendre soin de soi pour être bien dans sa peau, détendue, zen…

N’hésite pas à partager toi aussi tes astuces en commentaires !

 

Tendances

Commencer son Bullet Journal

Vous avez sûrement déjà dû en entendre parler, le bullet journal est LA tendance en matière d’agenda du moment! Bon ok, j’ai l’impression d’arriver après la guerre, mais je pense que je ne suis pas la seule à m’être posée cette question: mais euh pourquoi faire?

Tout d’abord qu’est ce que le bullet journal? 

Le bullet journal est un carnet regroupant tout: tous vos rendez-vous, vos tâches quotidiennes, vos événements, vos envies, vos projets, vos attentes, et cela dans le but d’avoir une meilleure visibilité sur votre vie, vos activités, afin de pouvoir mieux vous organiser dans votre quotidien.

Vous allez me dire, oui mais il y a déjà les agendas pour ça? Oui mais non. Enfin oui parce que les agendas servent à noter vos rendez-vous, mais non parce que les agendas ne sont pas « flexibles » ou personnalisables à souhait!

Comment se présente ce carnet?

Il s’agit d’un carnet vierge, que vous allez créer de A à Z. Vous pouvez prendre un carnet lambda, avec des pages blanches, des lignes ou des pointillés, peu importe. Prenez le modèle qui vous conviendra pour commencer.

Pour ma part, j’ai pris le Leuchtturm 1917 en format A5, avec des pointillés parce que c’est celui qui est le plus utilisé sur la toile. Oui je suis un mouton, ne me jugez pas. Si vous voulez faire comme tout le monde, vous pouvez le commander sur Amazon. Sinon, prenez n’importe lequel, un que vous trouvez joli, un que vous trouver pratique, peu importe!

Mon matériel:

bullet journal materiel.JPG

L’angoisse de la page blanche

Ce qui peut vous freiner dans la création de votre bullet journal, c’est que vous commencez sur un carnet vide, où tout est à faire. Pour certains, il vous faudra numéroter les pages, mais ce n’est pas le cas du Leuchtturm! Les pages sont bien numérotées, et vous avez même un emplacement pour le sommaire en début de carnet.

Au départ, on ne sait pas trop par où commencer, on tâtonne… Je me suis donc inspirée de ce que j’ai pu lire, ou voir dans des vidéos sur le sujet pour m’aider à me lancer.

Comment je me suis organisée:

J’ai laissé les premières pages « contenu » pour m’en servir comme sommaire. Je les complète au fur et à mesure de la création de mes pages.

Leuchtturm 1917.jpg

Ensuite, j’ai fait une page de présentation. J’ai essayé de faire quelque de joli, et ma foi je ne suis pas mécontente de moi!

bullet journal.JPG

En page 3, j’indique les années concernées par mon Bujo. Comme je le commence au mois de mai, il s’étalera jusqu’à l’année 2018…

2017 - 2018.JPG

En page 5, j’ai créé la page « KEYS » ou bien « codes », ou encore « clés » suivant les Bujo. Cette page sert en fait de légende pour identifier vos tâches, vos rendez-vous, vos reports de tâches, ce qui est urgent, vos événements, etc…

keys bullet journal.JPG

Sur la page 6 – 7 j’ai créé le « CALENDEX ». Il me sert à y reporter les anniversaires, les fêtes, mes congés, et mes événements à venir pour avoir une visibilité globale sur l’année.

Calendex.JPG

Sur les pages 8-9 et 10-11, j’ai créé le planning annuel sur lequel je note les événements/tâches importants.es.

planning mensuel.JPG

Cela me permet d’y noter ce qui est à prévoir ou ce qui est déjà prévu. Exemple, je sais qu’en juin, je dois m’occuper de faire changer les pneus de ma voiture. Comme je ne l’ai pas encore planifié, et que la page « Juin » n’est pas encore créée, je l’ai inscrit sur cette page.

Les pages 12 et 13 sont pour le moment vides donc inutile de vous les montrer mais je compte m’en servir pour y reporter les « trackers » de mon blog. Je me suis rendue compte par la suite que ça ne servait à rien de laisser des pages vides, qu’il fallait vraiment les remplir au fur et à mesure. Si l’idée d’une page vous vient, créée la à la suite, en plein milieu de votre semaine, peu importe puisque vous irez l’indexer dans votre sommaire en tout début de votre bujo.

Sur la page 15, je commence mon mois de Mai! Et sur le page 14, je note au fur et à mesure, ce que j’ai aimé dans ce mois… Je trouve cette page plutôt cool car elle permet vraiment de se concentrer sur le positif.

DSC_0194.JPG

Sur la page suivante, j’ai créé la page « A ne pas oublier » elle me sert à noter mes idées, mes envies, pour le mois. Ce sont des choses que j’aimerai faire, mais je ne sais pas exactement quand je vais les faire donc je les note sur cette page pour les planifier plus tard dans le mois.

DSC_0198.JPG

Ensuite commence le planning journalier. Ici je note d’un jour à l’autre mes tâches à effectuer, mes rendez-vous pris etc. Je peux y noter aussi des choses importantes qui ont pu se dérouler durant cette même journée.

Après 15 jours d’utilisation:

Je m’aperçois que j’ai besoin d’une nouvelle page. Une page « hebdo » pour avoir une visibilité sur ma semaine. Le planning journalier ne m’est pas toujours utile car je n’ai pas besoin de noter au jour le jour ce que je dois faire. Le planning hebdo peut me suffire. Je garde tout de même le planning journalier pour y reporter mes tâches quotidiennes si j’en ai.

Je pense aussi créer une page mensuelle pour le mois de Juin, afin d’avoir une visibilité globale de départ suivie d’une page hebdo avant chaque semaine, puis mon planning quotidien.

J’ai créé la page « idées d’articles pour le blog ». Comme son nom l’indique, je note mes idées au fur et à mesure qu’elles me viennent.

Planning hebdo bujo.JPG

Après le planning hebdo, commence mon planning journalier:

DSC_0196.JPG

Une chose importante: il ne faut pas avoir peur de se tromper. Des erreurs, vous allez en faire, mais ce n’est pas grave! Plus vous avancerez dans votre Bujo, et plus vous saurez comment l’organiser.

Un bullet journal est avant tout personnel. On peut se calquer sur ceux des autres pour commencer, mais vous vous rendrez vite compte que certaines pages vous manquent ou vous sont inutiles. Eh oui! Nous n’avons pas toutes les mêmes vies! D’où l’idée du bullet journal qui est totalement flexible et personnalisable.

Il faut vous dégager un petit peu de temps pour commencer. Surtout si vous voulez faire quelque chose de joli.

Si comme moi vous n’êtes pas trop dessin.. Équipez-vous de Stickers, de rubans adhésifs pour décorer votre Bujo. Ils font toujours leur petit effet, et vous aideront à camoufler les  petits « ratés » 😉 .

Depuis que je l’ai commencé, je prends vraiment plaisir à le compléter, et il devient un réel support dans mon quotidien. Je redécouvre aussi l’univers de la papeterie que j’avais laissé de côté depuis la sortie de l’école…

 

Mood/lifestyle·Tendances

Pourquoi bloguer?

Pourquoi j’écris? Pourquoi je blogue? Ouh la, ça me fait penser à une chanson…

J’ai toujours aimé l’idée de partage autour d’une passion commune. Bloguer est pour moi un moyen de m’évader de ma routine, de parler de sujets que d’autres peuvent parfois juger comme étant légères, futiles, ou trop superficiels. C’est LE moyen de partager avec des personnes qui ont des envies et des intérêts communs. Et ça c’est plutôt cool! Parce que ce n’est pas toujours le cas dans le train-train quotidien.

Pourquoi bloguer.png

Avant de créer mon premier blog, je me suis dit, mais que va penser mon entourage?

La question a vite été réglée: j’ai décidé de ne pas en parler.

Ensuite, j’ai créé ma page Facebook, et j’ai timidement ajouté quelques amis minutieusement choisies…

Puis, j’ai créé un compte Instagram, et là BIM, merci les suggestions Insta, d’autres personnes de mon entourage ont vu mon compte, mais ma foi, les retours sont finalement positifs!

Outre l’envie de partager, bloguer est aussi pour moi l’occasion d’utiliser plus souvent mon reflex numérique (j’ai un Nikon D5200) et mon trépied.  J’adore prendre des photos!

En règle générale je photographie un peu tout et n’importe quoi. En ce moment je m’entraîne par exemple à réaliser des photos avec un petit flou en arrière plan, je trouve ça canon.

Je suis loin d’être une pro, juste une amatrice qui cherche à s’améliorer à chaque nouvel article, et je pars de loin!

Parce que j’aime écrire, tout simplement….

Parce que c’est pour moi une manière d’apporter sa petite pierre à ce grand édifice qu’est la blogosphère en créant son propre contenu sur le web. Et avoir un outil sur lequel on a totale liberté d’expression et d’échange sur le(s) sujet(s) qui nous intéresse(nt).

Tendances

Fête des mères : idées cadeaux

La fête des mères approche à grands pas, et il est temps pour moi de vous proposer un article sur ce sujet! Pour cela je vous ai concocté une liste d’idées cadeaux en fonction du profil de votre maman!

Bannière fête des mères2

Pour les mamans coquettes: 

  • Un soin beauté (visage, corps)
  • Un bijoux
  • Un sac à main
  • Un sèche cheveux, un lisseur, un boucleur
  • Une brosse nettoyante visage 
  • Un parfum

Pour les mamans sportives:

  • Une montre Fitbit, compteuse de pas, de distances parcourue, de calories brûlées, etc…
  • Une tenue de sport
  • Un brassard pour smartphone 
  • Des écouteurs

Pour les mamans cuisinières: 

  • Une machine à pain
  • Une plancha
  • Un robot cuiseur
  • Une crêpière
  • Un blender 
  • Un tablier
  • Un livre de cuisine personnalisé incluant vos recettes et des photos de vous vous mettant en scène!

Pour les mamans overbookées :

  • Une machine à café, pour bien la réveiller le matin!
  • Un calendrier personnalisé ou un agenda sur lequel vous aurez mis les plus belles photos de vous, d’elle, de vos frères et sœurs, des événements qui ont marqué sa vie. Monalbumphoto.fr propose cette prestation.

Pour les mamans littéraires: 

  • Un livre
  • Une carte, une lettre, avec un joli mot écrit de votre main: laissez parler votre coeur! Mais ce cadeau là vaut pour toutes les mamans…

Pour les mamans qui ont la main verte:

  • Une plante
  • Une paire de botte rigolote
  • Une petite serre
  • Un banzaï 
  • Un tablier

Pour les mamans connectées ou qui essayent:

  • Une tablette
  • Un smartphone
  • Une montre connectée 

Et aussi pour passer un joli moment avec elle:

  • Un spectacle, un concert, une sortie au théâtre…
  • une journée cocooning mère-fille 
  • Un restaurant
  • Ou cuisinez pour elle ! 

Sinon, vous avez toujours les fleurs qui font plaisir en toutes circonstances!

J’espère que cet article vous aura été utile, ou du moins qu’il vous aura donné quelques pistes sérieuses pour gâter votre maman. Mais le principal est de prendre soin d’elle au quotidien!

 

Tendances

Mes favoris du mois d’Avril!

Hey ! Aujourd’hui on parle favoris, et on commence tout de suite par:

Mes petits cadres Maison du Monde et Zodio ou l’importance de s’entourer de messages positifs!

C’est fou comme un petit rien comme une nouvelle déco dans le salon peut faire du bien au moral ! Parfois c’est juste une petite plante, une nouvelle bougie, cette fois-ci ce sont quelques cadres shoppés chez Maison du Monde et Zodio!

Chez Maison du Monde: cadres maison du monde.jpg

Je ne les ai pas retrouvés sur le site, mais vous devriez les trouver en boutique, il s’agit de la collection actuelle!

Chez Zodio:

Zodio.jpg

Idem, je ne l’ai pas retrouvé sur le site, mais il devrait être dispo en magasin.

Du confort et de l’hydratation pour mes yeux: La crème yeux Sanoflore « Regard Hypnotica »

Une texture riche mais qui ne laisse pas de film gras pour autant. Je l’applique matin et soir après le nettoyage de ma peau. Elle m’apporte une sensation de confort.

Regard Hypnotica

Du confort et de l’hydratation pour mon visage: La « Crème des reines » de Sanoflore

 Texture riche qui ne laisse pas de film gras sur ma peau. Le résultat? Un touché velouté, une peau nourrit. Tout comme ma crème pour les yeux, je l’applique également matin et soir. Elle est intégrée à ma routine quotidienne depuis le mois de septembre et me convient très bien!

crème des reines Sanoflore

Masque Purifiant – Caudalie

Je fais ce masque 1 fois par semaine. La texture est très agréable, rafraîchissante et il ne dessèche pas la peau.

masque purifiant Caudalie

Le rouge à lèvre velouté sans transfert de Sephora: 

Très agréable à porter, il tient super bien et laisse un effet mat que j’adore!

RAL SANS TRANSFERT

Je porte le numéro 03 « strawberry kissed »!

RAL SEPHORA

CSC_0162

Vous pouvez le shopper en ligne ici.

N’hésitez à me dire en commentaires ce que vous en pensez et quels sont vos favoris!

A bientôt!

Tendances

J’ai testé: aller à la salle de sport seule.

Voilà maintenant plus de 10 ans que je ne fais plus de sport… Depuis que j’ai quitté le lycée en fait, et que mon cursus scolaire et professionnel ne me l’impose plus.

J’ai plusieurs fois tenté de me motiver avec une amie ou ma maman mais sans succès. Souvent, l’envie me prenait à chaque rentrée du mois de septembre, mais voilà, 10 ans plus tard j’en suis toujours (ou presque) au même point. J’en parle, je me motive deux minutes, et puis après plus rien. Je rentre du boulot, je mets la télé, je grignote avant le dîner, je m’empâte et surtout, j’attends toujours après quelqu’un pour faire du sport!

Et comme on n’est jamais mieux servi que par soi même, j’ai fermement décidé de me bouger les fesses et de m’inscrire à une salle de sport toute seule, comme une grande!

Et oui, en fait faire du sport en salle seule a plein d’avantages! Lesquels me direz-vous? J’en ai trouvé quelques uns :

  • On est plus concentrée. On ne se laisse pas aller à des papotages au lieu de ramer, pédaler, ou pousser.
  • On y va quand on veut, le temps que l’on veut.
  • On ne dépend de personne (évidemment!).
  • On assiste aux cours qui nous intéressent.

Il fallait bien trouver la motivation, moi qui suis en plus une grande timide, me rendre seule à une salle de sport relève de l’exploit…

Et cela commençait par:

1 – La visite des salles de sport à proximité de votre domicile ou de votre travail.

Pour rester motivée, choisir une salle proche de son lieu de travail ou de son domicile. Il n’y a rien de plus démotivant que de se dire après une longue journée de boulot, qu’il faut encore perdre du temps en trajet pour se rendre à la salle. Généralement on choisit de rentrer directement chez soi..

Si vous avez plusieurs salles à visiter, faites-le! Vous n’aurez pas de regret quant à votre choix final! Généralement toutes vous proposent une journée d’essai.

Mon travail n’étant pas très loin de mon domicile, j’ai choisi une salle proche de chez moi. A 3 ou 5 minutes en voiture maximum.

Attention aux horaires de la salle sélectionnée! Certaines ferment leurs portes en semaines à 21H, d’autres à 23H. La salle est-elle ouverte le dimanche?

2- L’achat d’une tenue de sport.

N’ayant pas fait de sport depuis plus de 10 ans, mon dernier jogging, acheté seulement dans le but de flâner à la maison, il était bien entendu hors de question que je me pointe à la salle avec cette guenille collée à mon fessier.

Pour démarrer, je me suis donc rendue à Décathlon. J’ai pris une brassière couleur corail, 2 bas de fitness, un tee-shirt noir tout simple pour être à l’aise, et une paire de basket!

Je n’avais plus qu’à rentabiliser mon investissement…

Pour vous sentir bien, optez pour un tenue (sportive) dans laquelle vous êtes à l’aise! Cela peut être quelque chose de coloré, de moulant, ou de large. Peu importe, tant que vous êtes bien dedans. Nous avons suffisamment de freins psychologiques pour ne pas faire de sport, alors pour la tenue faites-vous plaisir!

Aujourd’hui beaucoup d’enseigne d’habillement ( camaïeu, H&M, etc…) proposent des tenues de sports très sympas. Vous n’avez plus d’excuses!

3- Le test de la salle de sport.

Donc là c’est le moment d’y aller quoi… J’ai tout mon équipement, je ne peux plus reculer!

faire du sport

Et c’est le premier samedi du mois d’Avril que je me suis lancée! Je me pointe donc à la salle de sport, pour une séance d’essai.

Je me rends tout d’abord dans les vestiaires, je me change et je me dirige ensuite vers la salle, non sans appréhension . Et là, je suis abordée par un coach qui me pose quelques questions sur mon parcours sportif avant de me faire tester les appareils. Je lui explique que je n’ai pas fait de sport depuis de longues années, que je ne me suis jamais inscrite à une salle et que ma seule expérience sportive se résume à mes années scolaires…

Yves (le coach) me montre dès le départ, comment bien me positionner sur les machines. Nous avons aussi parlé rapidement de mes objectifs, qui sont de raffermir et tonifier les fessiers, et abdominaux.

Il m’a fait essayer un peu tous les appareils, que ce soit les appareils de cardio, ou les appareils de renforcement musculaire. J’ai eu droit aussi à quelques exercices au sol.

Alors il faut dire aussi que toutes les salles ne proposent pas ce type de prestation. En effet, dans certaines salles, c’est un petit peu « à la débrouille », et on est pour le coup seule au monde.

Ce que j’ai aimé ici, c’est que j’ai été prise en charge tout de suite, je ne me suis pas retrouvée seule au milieu des machines, à ne pas savoir par où commencer et à ne pas savoir comment les utiliser. Et je trouve cela très important, surtout si vous n’avez jamais fait de sport en salle. Autrement, on fait n’importe quoi, n’importe comment et on se démotive!

Après avoir fait ma séance d’essai, je vous conseille fortement de choisir votre salle en fonction de ce critère: la présence d’un coach en permanence.

4- Inscription

A la fin de ma séance j’étais totalement séduite, et je me suis inscrite en choisissant une formule adaptée à mes besoins, et surtout une formule sans engagement. Eh oui on ne sait jamais combien de temps va durer notre motivation.

Après mon inscription, j’ai eu un rendez-vous avec Yves qui est devenu mon coach et qui m’a établi un programme pour le premier mois. Je le revois dans quelques jours pour un premier bilan.

Je m’aventure désormais vers les cours collectifs. J’ai testé le Body Pump, et j’ai adoré! Je compte bien tester les autres cours..

5- Conclusion?

A la lecture de cet article, vous l’aurez compris, mon expérience est très positive. Je ne regrette pas d’avoir poussé la porte des salles de sport et de faire du sport seule. J’en suis actuellement à 2 séances par semaine minimum. Je termine ma journée de travail, je rentre chez moi, je passe un peu de temps avec Tekila (mon chien d’amour), et je ressors vers 19h45 – 20h00, d’où l’importance d’une salle proche de son domicile ou du travail. Je m’entraîne entre 1h et 1h30.

Ne vous mettez pas des barrières inutiles. Faites cela pour VOUS. Si vous voulez faire du sport, allez-y! Et n’attendez pas après une copine, votre chéri, ou je ne sais qui d’autre. Je le répète, on n’est jamais mieux servi que par soi même!

Choisissez une salle avec un coach. Prenez, buvez ses conseils surtout quand vous êtes une novice comme moi. Un coach n’est pas là pour vous juger, il est là pour vous guider, vous corriger et vous positionner correctement sur une machine pour ne pas vous faire mal et (selon les salles, et les formules ) vous aider à atteindre vos objectifs.

Prenez une formule sans engagement ou sur 1,2 ou 3 mois pour tester votre motivation. L’idée n’est pas de jeter son argent pas les fenêtres, mais de trouver une activité qui vous plaise.

Voilà, j’espère que cet article aura aidé celles qui hésitent encore à s’inscrire seules !

N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaires !

Tendances

Mes 5 favoris du mois de Mars

Hey,

On commence ce mois d’avril avec mes 5 favoris du mois de Mars qui nous permettent de transiter vers le Printemps, timide depuis son début en région parisienne…

1. Sans plus attendre, je ne peux pas ne pas vous parler de mon mascara. Oui oui, car au boulot au moins 3 de mes collègues (féminines) m’ont demandées ce que je portais sur mes cils! Donc là je me suis dis ok, on tient quelque chose…

Il s’agit du : « The Colossal Go Extreme! Black Perfection« 

Pas de paquets, facile à appliquer, il allonge les cils merveilleusement bien, bref je l’adore! Et je vais sans nul doute le racheter une fois terminé.

Gemey Maybelline

colossal go extreme

2. La gelée gommante visage de Sothys

Pour le nettoyage profond et l’éclat de la peau. Je l’applique presque tous les soirs après m’être démaquillée. Il s’agit d’un micro gel peeling.

Sothys gel crème peeling

Il s’agit ici d’un format de démonstration de 50ml, mais cela fait déjà 2 semaines que je l’utilise. Donc même en petit format, on a de quoi faire!

Appliquée sur peau sèche (et propre!) elle se transforme en huile lorsqu’on l’étale en mouvement circulaire. Il faut ensuite l’émulsionner à l’eau, et la retirer avec une lotion adaptée à votre type de peau.

Elle est vraiment très agréable à appliquer, et parfait le nettoyage du visage sans l’agresser. Mais il s’agit là de mon utilisation personnelle. Je sens pour le moment que j’ai besoin de l’appliquer vraiment très régulièrement pour bien nettoyer mon visage, et enlever toutes les impuretés.

Mon + : Elle laisse la peau suffisamment nourrit et apaisée pour la soirée/nuit. J’applique ensuite simplement ma crème contour des yeux.

3. La crème de jour DayWear d’Estée Lauder.

Je l’applique tous les matins avant de me maquiller. Elle hydrate parfaitement ma peau, et ne laisse pas de film gras. Je l’utilise depuis quelques mois maintenant, elle était un peu légère pour ma peau cet hiver, mais pour cette saison, elle est parfaite!

Daywear Estee lauder

daywear estee lauder crème

4. Mon collier ethnique chic, de Camaïeu.

Depuis que j’en ai fait l’acquisition, je ne le quitte plus. Il habille (presque) toutes mes tenues et je compte bien m’en reprendre d’autre pour le printemps. Je suis complètement fan de ce style.

DSC_0605

5. Le masque 2 en 1 « Caramel et huile d’argan cheveux secs » d’Energie Fruit.

J’ai opté pour la gamme « cheveux secs » étant donné que mes mèches assèchent mes longueurs..

Je l’utilise à chaque shampoing, je l’applique quelques minutes sur mes longueurs. Il peut  aussi bien s’utiliser en après-shampoing ou en masque.

huile d'argan

Il facilite le démêlage des cheveux, le coiffage, et laisse le cheveux nourrit.

J’ai connu cette marque en commençant par le »Coco et beurre de Karité cheveux abîmé » que j’avais déjà bien apprécié et qui m’a donné envie d’en tester un nouveau!

energie fruit

Voilà, n’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous pensez de mes favoris si vous les avez déjà testés!

A très vite!

Look·Tendances

Mes indispensables de cet automne

Hello!

Ce bel automne nous réserve vraiment de belles surprises! Non pas seulement pour ses températures au doux accent d’été indien (il faut dire que nous avons bien été gâtés ces deux derniers weekend), mais aussi pour toutes ces jolies trouvailles que je vais vous présenter, et qui sont devenues mes indispensables de l’automne!

Pour celles qui me suivent un peu sur instagram ou sur Facebook, vous n’avez pas pu passer à côté de mes nouveaux vernis Kiko.

En plus d’avoir un super rendu, ils s’appliquent facilement, et sèchent vite! Moi qui change au moins tous les 2 ou 3 jours, je suis ravie!

vernis power gel kiko.jpg
vernis Kiko.jpg

Outre ces merveilleux vernis, j’ai aussi fait l’acquisition de ces jolies bottines, que je porte vraiment avec tout. Aussi bien une jupe, un slim, un legging, elles sont parfaites!

Shoppées sur Zalando ici: https://www.zalando.fr/zign-bottines-a-lacets-noir-zi111n01r-q11.html

bottines à lacets noires.jpg

Les bottines en daim beiges. Achetées chez Minelli. Ancienne collection pour celles-ci mais je les aime tellement que je ne pouvais pas ne pas les mettre dans mes indispensables.

DSC_0224.JPG

La capeline…..

Impossible de passer à côté cette fois-ci. Vous pouvez en trouver de très jolies dans tous les magasins de prêt à porter, pour pas trop cher.

La mienne vient de chez Pimkie et m’a coûtée 17.99€.

CSC_0332.JPG

Un sac de chez Bonobo. Moi qui suit habituée plutôt à ceux qui ressemble à une « valise », j’ai adoré celui-ci. Idéal pour les sorties shopping. Je l’ai eu à environ 49€.

DSC_0240.JPG

Le gilet oversize chiné. Trouvé ici chez C&A! Je l’assorti souvent avec une ceinture à la taille.

Ce que j’aime, le détail en simili cuir sur les poches.

GILET Oversize.jpg
En accessoire, j’ai flashé sur ces boucles d’oreilles, qui ne me quittent plus…Trouvées chez Camaïeu.

DSC_0308.JPG

La bague qui suivait bien..

bague camaïeu.jpg

Petites bagues qui vont sur tous les doigts, toutes les phalanges..

DSC_0288.JPG

Et vous quelles sont vos indispensables pour cet automne?

indispensables automne2015.jpg